June 28, 2022

Chaque départ est une aventure – Rencontre avec Emmelene Landon

Captation sonore de la rencontre « Chaque départ est une aventure », qui s’est tenue le 12 octobre 2021 avec Emmelene Landon. Une rencontre organisée par le Muséum d’histoire naturelle du Havre, dans le cadre de l’exposition Australie – Le…

0
(0)

Captation sonore de la rencontre « Chaque départ est une aventure », qui s’est tenue le 12 octobre 2021 avec Emmelene Landon.

Une rencontre organisée par le Muséum d’histoire naturelle du Havre, dans le cadre de l’exposition Australie – Le Havre, l’intimité d’un lien.

—————————-
Résumé :

Une déambulation au fil du parcours et bien sur une belle occasion de s’arrêter de manière privilégiée, avec l’artiste, sur deux œuvres de grand format présentées au Muséum : Océan Pacifique et Terre rouge et Pantu : lac de sel. D’origine australienne, Emmelene Landon vit en France depuis 1979.

Peintre, écrivaine et vidéaste, elle est élue écrivain de Marine en 2018.

« En découvrant les dessins de Charles-Alexandre Lesueur et Nicolas-Martin Petit en 2001, j’ai été saisie par la limpidité précise de ces œuvres. Elles répondent sûrement à un cahier des charges, et en parallèle elles existent par leur propre force. Le travail minutieux n’a rien de laborieux, il s’agit d’une véritable quête du vivant. Les Aborigènes, les marsupiaux, les plantes et les relevés topographiques m’impressionnent par leur justesse et le respect du sujet. Elles honorent la mission de cette expédition.

En novembre 2001, je suis partie faire le tour du monde en porte-conteneurs, accompagnée de reproductions des œuvres de Lesueur, accrochées aux murs de ma cabine. À l’origine de mon intérêt pour les lointains géographiques et temporels, il y a l’Australie, mon pays natal. Depuis l’avènement de l’Anthropocène, nous devons considérer que les humains ne sont pas seuls sur terre, et penser aux générations futures de tout ce qui est vivant. C’est d’ailleurs la logique de Lesueur tout au long de sa vie. Pour penser la terre, penser notre vie sur la terre, les peuples australiens, sur place depuis plus de soixante-dix-mille ans, ont bien des choses à nous apprendre. »

Extraits de l’entretien réalisé pour le catalogue de l’exposition, 2020

0 / 5. 0