FAIRE DE LA PEINTURE

Gwendal Coulon, «Faire de la peinture», 2min52. «Pillow Programme», commissariat: Équipe CAC. CAC Brétigny, 2020 www.cacbretigny.com Cette vidéo s’inspire d’une performance activée à plusieurs reprises (ENSBA, Paris; AAD Art Studio, Shanghai; galerie Thaddaeus-Ropac, Pantin) où Gwendal Coulon joue sur plusieurs…

FAIRE DE LA PEINTURE

Source

0
(0)

Gwendal Coulon, «Faire de la peinture», 2min52.
«Pillow Programme», commissariat: Équipe CAC.
CAC Brétigny, 2020
www.cacbretigny.com

Cette vidéo s’inspire d’une performance activée à plusieurs reprises (ENSBA, Paris; AAD Art Studio, Shanghai; galerie Thaddaeus-Ropac, Pantin) où Gwendal Coulon joue sur plusieurs strates, se mettant en scène en tant qu’artiste discourant sur son propre travail. Postures et vocabulaires de l’art contemporain sont ici mis à mal. En artiste Youtubeur, Gwendal Coulon présente sa pratique picturale dans un face à face trompeur avec la caméra/le public. Usant du playback, l’artiste singe le Youtubeur, qui singe lui-même l’artiste. Il contrefait tout autant les codes d’un média, basé sur la spontanéité et le storytelling, que ceux des mondes de l’art où l’artiste doit savoir bien présenter. Jouant des différents sens du mot «palette», l’outil traditionnel du peintre devient un minuscule plateau de chargement sculpté par l’artiste qu’il utilise pour mener un discours décalé sur la matérialité de la peinture et sur la variabilité des perceptions.

Après des études en musicologie, Gwendal Coulon obtient le diplôme de l’École nationale supérieure des beaux arts de Paris en 2019. Sa pratique plastique prend plusieurs formes: performance, peinture, texte, installation et vidéo. Par glissements, références et détournements, il étudie les conditions de l’acte pictural et de visibilité de la peinture. Dans sa pratique performative, l’artiste emploie des outils comme le playback, la citation, la théâtralisation et l’humour pour explorer l’évènement «concert», ses codes et son esthétique. Récemment, il a présenté son travail à La Compagnie (Marseille, 2020), au Magasin, Art-O-Rama (hors les murs) à Marseille, à la galerie Folle Béton (Paris) et au 6b (Saint Denis), en 2019. Ses albums sont diffusés par le label de musique Linge Records.

Le CAC Brétigny, Centre d’art contemporain d’intérêt national, est un équipement de Cœur d’Essonne Agglomération et bénéficie du soutien du Ministère de la Culture—Drac Île-de-France, de la Région Île-de-France et du Conseil départemental de l’Essonne, avec la complicité de la Ville de Brétigny-sur-Orge. Il est membre des réseaux TRAM et d.c.a.

0 / 5. 0