Magazine Alerte Export du 15 octobre 2013

Bonjour, au sommaire, Bruno Durieux nous présente les résultats du baromètre des CCE pour septembre, l’étude de TV France internationale et du centre national du cinéma sur l’exportation de la culture française, les ventes de matériels de défense français en…

Magazine Alerte Export du 15 octobre 2013

Source

0
(0)

Bonjour, au sommaire, Bruno Durieux nous présente les résultats du baromètre des CCE pour septembre, l’étude de TV France internationale et du centre national du cinéma sur l’exportation de la culture française, les ventes de matériels de défense français en baisse, la création de chargés d’affaires internationaux en tant que conseillers à l’export, un mot sur le taste of France, la chute de la roupie et quelques évènements à ne pas manquer !

Quel est l’humeur des entrepreneurs français ? Comment imaginent-ils l’avenir économique de leurs entreprises basées à l’international…c’est ce que nous sommes allés demander à Bruno Durieux, Président du CNCCEF qui nous donne les résultats du baromètre des CCE pour le mois de septembre !

L’étude de TV France International, le TV FI, et du Centre national du cinéma, le CNC, nous montre que la culture française ne s’est jamais aussi bien portée à l’étranger ! Les exportations de programmes audiovisuels français ont augmenté de 8 % entre 2011 et 2012 dans le monde, pour un total de près de166 millions d’euros. Les ventes à destination de l’Asie ont progressé de près de 29 % à 18 millions d’euros, celles vers l’Europe centrale et orientale de 22 % à près de 17 millions et celles vers l’Amérique du Nord de 39 % à 16,9 millions d’euros. Concernant les programmes plus spécifiquement, c’est l’animation qui connait la plus forte hausse, avec une progression de 24%, à environ 44 millions d’euros, et ce, pour la quatrième année consécutive. S’en suivent loin derrière les ventes de fiction et de documentaire qui augmentent respectivement de 14 et 9%. Les professionnels comptent beaucoup sur la vidéo à la demande, des plateformes de plus en plus utilisées par les particuliers, pour devenir un nouveau  »relais de croissance ».

Si la culture française se porte bien à l’exportation, il n’en est pas de même pour l’armement ! Faute de contrats majeurs, les exportations hexagonales d’armement ont reculé de 26 % en 2012, avec une perte de près de 2 milliards par rapport à 2011. La France perd sa 4e place d’exportateur mondial de matériels de défense au profit d’Israël, dont les exportations auraient dépassé les 5 milliards d’euros l’an dernier. Le ministre de la Défense, Jean Yves Le Drian, souligne néanmoins que les chiffres de 2013 s’annoncent meilleurs. En effet, cet été, Astrium et Thales ont signé un contrat de 800 millions d’euros pour fournir deux satellites de renseignement militaire aux Émirats arabes unis. La France compte également sur la vente de 126 avions de combats Rafale à l’Inde, fin 2013, estimée à quelque 10 milliards d’euros. Le directeur d’IHS pour les renseignements et l’analyse sur la défense et la sécurité, Paul Burton est confiant. Même si la compétition est de plus en plus dure avec l’entrée de nouveaux acteurs sur la scène mondiale, il estime que la France restera un acteur majeur dans l’exportation d’armement.

Le gouvernement multiplie les actions pour soutenir les entreprises à l’export. Lors des journées de rentrée d’Ubifrance le 17 septembre, Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur a annoncé la création de vingt chargés d’affaires à l’international au sein de la nouvelle Banque publique d’investissement, BPIfrance. Ces recrutements s’ajoutent aux six postes chargés d’affaires pilotes déployés par Ubifrance depuis mai dans cinq régions à savoir l’Aquitaine, l’Ile-de-France, le Pays de la Loire, le Rhône-Alpes et la Lorraine. Ces professionnels ont un objectif : donner des conseils utiles sur l’export aux entreprises. Nicole Bricq souhaite s’appuyer sur les sociétés qui ont la capacité de se développer et de faire des affaires à l’étranger. Le ministère du Commerce extérieur espère parvenir à ce que 250 PME et ETI soient suivies d’ici à fin 2013, 600 à fin 2014, et jusqu’à 1 000 d’ici à fin 2015. À terme, chacun des chargés d’affaires aura un portefeuille d’une vingtaine d’entreprises à gérer. Nicole Bricq désire que le commerce extérieur soit un rouage positif dans le redressement de l’économie française.

Le week-end dernier, la France a investi Bryant Park à New York! Objectif : montrer la diversité du patrimoine et l’étendue du savoir-faire français aux Américains, en passant de la technologie avec les moteurs Safran, par le luxe avec la présence du parfumeur Mane ou les Maîtres-Cuisiniers de France pour la gastronomie. Un reportage d’usa21.tv
Reportage
Un reportage à retrouver sur le www.usa21.tv!

Les entreprises Françaises secouées par la chute de la devise indienne en baisse de 20 % depuis quatre mois. Au 28 aout, 68,81 roupies valaient 1 dollar.

0 / 5. 0

Laisser un commentaire