June 28, 2022

Opération SalAMI : les profits ou la vie ?

Un film de Malcolm Guy, Magnus Isacsson et Anna Paskal Résumé Ils s’appellent Linda, Sébastien, Freya, Philippe ou Viviane. Ils ont de 20 à 60 ans. L’idéalisme n’a pas d’âge! Avec une centaine d’autres, ils ont minutieusement préparé, à Montréal,…

0
(0)

Un film de Malcolm Guy, Magnus Isacsson et Anna Paskal

Résumé
Ils s’appellent Linda, Sébastien, Freya, Philippe ou Viviane. Ils ont de 20 à 60 ans. L’idéalisme n’a pas d’âge! Avec une centaine d’autres, ils ont minutieusement préparé, à Montréal, un acte de désobéissance civile pour « faire leur part » dans la dénonciation d’un project d’accord multilatéral sur les investissements (AMI) en bloquant les entrées d’une grande conférence.

Cinema Politica : “OPERATION SALAMI est un documentaire d’action. Il raconte l’épopée d’une lutte par laquelle des gens ordinaires réussissent à stopper l’avidité d’un traité multinational destiné à favoriser les grandes corporations aux dépens des gouvernements et des citoyens.

Observant de près la manifestation de mai 1998 à Montréal contre l’Accord multilatéral sur les investissements ( dit l’A.M.I.) ce film haletant de 52 minutes fait la chronique d’un moment fort de désobéissance civile.

Ligotés, avec rien d’autre que leurs corps comme rempart, une centaine de militants bloquent les entrées d’un luxueux hôtel du centre-ville de Montréal. Ils veulent empêcher les principaux invités d’assister à une conférence dont les places s’arrachent à mille dollars pièce. Sans broncher, convaincus d’être arrêtés, ies manifestants affrontent les assauts de l’escouade anti-émeute et de leurs matraques. À l’arrière-plan, des centaines de supporters les soutiennent en chantant…..L’Action fera boule de neige et sera reprise dans plusieurs grandes villes du monde. Des mois plus tard, en apprenant l’annulation de l’A.M.I. indésirable, les manifestants montréalais vont savourer pleinement leur victoire.

Au-delà de l’affrontement, l’OPERATION SALAMI s’infiltre dans les coulisses de l’activisme moderne. En suivant à la trace quatre militants néophytes, le documentaire témoigne avec éloquence des moments de doute et de courage qui les habitent.

La caméra suit Linda, l’enseignante, Sébastien, le travailleur social, Freya, l’environnementaliste et sa mère Viviane, au moment où ils acceptent de courir le risque d’affronter police, politiciens et magnats de la finance. On voit la détermination s’installer chez les quatre personnages lors de leur formation en désobéissance civile, préalable à la manifestation. Faisant écho aux luttes des années ’60, OPERATION SALAMI est l’histoire passionnante de gens qui, face à des enjeux semblant les confiner à l’impuissance, font, un jour, basculer les choses”.

“Les fruits de SalAMI” de Robert Jasmin dans la revue Relations, dossier : Le pouvoir de la désobéissance civile : “Comment et à quelles conditions un petit groupe de citoyens a-t-il pu réussir une telle action et empêcher toute récupération de l’opinion publique par la machine de propagande en place pour justifier l’injustifiable? La réponse à ces questions est sans équivoque et se vérifie dans le documentaire Opération SalAMI de Malcolm Guy, Magnus Isacsson et Anna Paskal”.

Présenté au Festival des libertés
Film nominé pour le prix Gémeaux du meilleur documentaire, 2000
Meilleur documentaire court et moyen métrage, Assoc. québécoise des critiques de cinéma, 1999

0 / 5. 0