Paul Maheke / Partitions Performances 24/04/17 Partie 1/2

Cette quatrième séance de la sixième saison de Partitions (Performances) place le corps au centre d’une réflexion sur le genre et ses modalités d’incarnation à travers la danse. Les deux artistes proposent de nouvelles lectures post-féministes qui passent par la…

Paul Maheke / Partitions Performances 24/04/17 Partie 1/2

Source

0
(0)

Cette quatrième séance de la sixième saison de Partitions (Performances) place le corps au centre d’une réflexion sur le genre et ses modalités d’incarnation à travers la danse. Les deux artistes proposent de nouvelles lectures post-féministes qui passent par la réappropriation des corps. Paul Maheke développera une nouvelle phase de son projet autour de la pensée de « l’hydroféminisme » à travers une conférence dansée et Sarah Trouche, en collaboration avec la chorégraphe canadienne Wynn Holmes, détournera la Pole dance comme outils potentiel de manifestation féministe.

Paul Maheke / One in three
Les recherches actuelles de Paul Maheke, Becoming a Body of Water, partent des réflexions de la philosophe Luce Irigaray sur l’« Hydrofeminisme » reprises par Astrida Neimanis et imaginent le corps comme une archive utilisant ses « eaux » comme des voies de transmission de savoir et d’information. Cette investigation occupe un espace métaphorique où le corps résonne et fait écho au contexte géographique, socio-politique et historique qui l’a engendré. Avec une attention particulière portée à la danse, il tente de désamorcer les rapports de pouvoir qui façonnent les imaginaires occidentaux et de reformuler les représentations du corps queer racisé-e qui en découlent, en interrogeant l’Histoire par le biais de subjectivités non-humaines.

Paul Maheke est né en 1985 à Brive-la-Gaillarde), il vit et travaille à Londres. Diplômé de l’ENSA Cergy (2011), il a suivi le programme post-diplôme Open School East à Londres (2015). Il a remporté la Graduate Residency à la South London Gallery qui a abouti à une exposition personnelle ‘I Lost Track of the Swarm’ à la fin du printemps 2016. Il a exposé et performé dans de nombreuses institutions dont en 2017 la Tate Modern, Londres (cur. Catherine Wood et Andrea Lissoni), Assembly Point, Londres. En 2016 à Center, Berlin, à la Galerie Sultana, Paris, à Guest Projects, Londres, South London Gallery. En 2015 aux Instants Chavirés à Montreuil (cur. Mikaela Assolent et Flora Katz), Montreuil et au 59e Salon de Montrouge en 2O14. Il a été invité comme artiste en résidence à la Fonderie Darling à Montréal (2015).
La Galerie Sultana à Paris lui consacre une exposition personnelle du 28 avril au 18 juin 2017.

0 / 5. 0

Laisser un commentaire